[ADJ] O'Brother - You and I

Vendredi c'est release day ! Et aujourd'hui on va se parler de O'Brother et de leur dernier album sortis en catimini la semaine dernière et disponible depuis aujourd'hui sur Spotify.

O'Brother - You and I - Couverture vinyle

Donc les petits gars d'O'Brother nous provienne d'Atlanta (Georgia) dans le pays du monsieur au teint orange le postiche au vent. Composé de :

  • Tanner Merritt - lead vocals, guitar
  • Johnny Dang – guitar
  • Jordan McGhin - guitar
  • Michael Martens – drums
  • Anton Dang - bass

Ils nous jouent un savant mélange de rock alternatif, de post rock allant jusqu'à du post-hardcore par moment. Si les étiquettes vous saoulent, disons qu'ils jouent un rock riche et ambient.

Après avoir sortis un premier EP en 2006 : In comparaison to me, posant des bases de post-hardcore solides, le line up évolue légèrement et nous pond un excellent deuxième EP : The Death of Day. Les critiques sont bonnes, le label accroche il est temps de pondre le premier vrai LP : Garden Window sort en 2011 et nous propose un post hardcore beaucoup plus riche et travaillé, les morceaux sont de vrais hit, les parties rythmés sont beaucoup plus lourdes que dans les premiers EP. L'album tape fort, et flirt par moment avec du post-metal tout en nous offrant des ambiances riches et calmes. A noter le titre majeure "Cleanse Me", long de 14 minutes et nous montrant l'étendu de leur palette musicale :

Depuis Garden Window, O'Brother a commencé à lever le pied sur la puissance pour proposer un son résolument plus alternatif parcourant aussi bien l'ambient que le post rock, d'abord avec un très bon "Disillusion" puis un excellent "Endless Light".

You and I est donc une suite logique au deux derniers albums. Résolument plus calme l'album fait la part belle au partie vocale de Merritt aux arpèges aériens, aux nappes des guitares et autres sons ambients. Très peu de lourdeur sur cet album. Alors souvent comparé à Thrice jusqu'à présent, aujourd'hui O'Brother nous propose un album flirtant beaucoup plus avec l'univers d'un Radiohead.

Musicalement pourtant très différent de la bande à Thom Yorke, l'album a quasiment supprimé la distortion des guitares et le côté hardcore que pouvait avoir les premiers LP. En conservant une comparaison avec Thrice, là où O'Brother était résolument orienté sur le "Fire", ce "you and I" est résolument un "water" album.

Ce n'est pas forcément une mauvaise chose tant le travail déployé sur les arrangements musicaux sont puissants, les nappes de pianos, les violons et les mélodies vocales donnent réellement une couleur particulière à cet album. Une sorte de ballade au fond des songes aidant sérieusement à faire passer une journée de confinement beaucoup plus rapidement !

Au final, c'est réellement un excellent album qui se parcoure facilement d'une traite.

4/5